>>> >> > >>

Le bureau zéro papier de Jonathan Baillie Strong

Bonjour, Jonathan. Pouvez-vous me donner un aperçu de qui vous êtes, du nom de la compagnie pour laquelle vous travaillez et de votre rôle dans cette entreprise?

Je m'appelle Jonathan Baillie Strong et je travaille comme ingénieur du son et développeur Web indépendant. J'aide également des entreprises en démarrage dans leurs stratégies de marketing et de croissance.

J'aime beaucoup travailler avec de jeunes compagnies. Je les trouve inspirantes. Bon nombre d'entre elles font des choses géniales et je suis heureux de pouvoir faire partie de leurs équipes.

Combien d'employés votre entreprise compte-t-elle? S'agit-il seulement de vous ou avez-vous des partenaires d'affaires, des employés?

En tant qu'indépendant, je travaille seul, mais je peux compter sur mon réseau de partenaires chaque fois que j'ai besoin d'aide pour un mandat que je ne peux pas accomplir seul.

Et en tant que travailleur autonome, on fait toujours partie d'une grande équipe (vos clients) alors, en théorie, je ne travaille jamais vraiment seul.

J'ai quelques projets parallèles qui peuvent prendre plus d'ampleur et nécessiter des employés comme Spectacular Stays (et notre site jumeau chinois Baituyou), une plateforme de blogage collaborative pour les rédacteurs et photographes touristiques. Ce n'est cependant pas ma priorité absolue en ce moment.

J'aime la liberté que m'offre ma situation de travailleur autonome, surtout avec les entreprises en démarrage. Le travail que j'effectue pour mes clients actuellement est si excitant que je ne voudrais pas en rater une seconde !

J'ai travaillé avec de jeunes pousses comme CampusBoard et The Startup Magazine. Ou Tyba, par exemple, une nouvelle entreprise qui jumelle de jeunes talents à des sociétés en démarrage qui cherchent à embaucher. Ils sont appuyés par l'Union européenne et possèdent des clients comme Dropbox, Uber et Prezi. Qui n'aimerait pas travailler sur de tels projets ?

De plus, je joue un rôle de premier plan avec de nombreux collectifs qui établissent des rapprochements entre des entrepreneurs, de jeunes entreprises et des amateurs, notamment #techlondon qui connecte les communautés de la technologie et des entreprises en démarrage partout à Londres, #nomads qui relie des nomades numériques et des travailleurs à distance à l'échelle planétaire et Ouishare, un organisme mondial qui met en contact des participants de l'économie collaborative.

Depuis combien de temps utilisez-vous Rydoo? Comment gériez-vous vos dépenses auparavant ? Pourquoi avoir changé d’outil ?

J'ai commencé à utiliser Rydoo il y a environ un an. Avant cela, je travaillais dans une compagnie où nous utilisions un processus contraignant et lourd pour gérer toutes les dépenses.

Dès le premier jour, j'ai cherché des solutions afin d'éliminer la paperasse et de rendre tout le processus plus efficace et deviens à un bureau zéro papier. Lorsque j'ai commencé à utiliser FreeAgentj'ai jeté un œil aux modules d'extension, et en particulier aux extensions de dépenses. Il y en avait beaucoup d’offertes sur le site de FreeAgent et je les ai toutes testées afin d'évaluer laquelle correspondait le mieux à mes besoins. Rydoo est sortie grande gagnante !

« Pour moi, Rydoo est la plus facile à utiliser et la plus intuitive. Aussi, c’est la plus abordable comparée aux autres solutions sur le marché. »

Utilisez-vous Rydoo combinée à d'autres logiciels comme des applications de comptabilité et de productivité ?

J'utilisais FreeAgent et c'est ainsi que j'ai découvert Rydoo.

Pour moi, c'est une excellente combinaison : j'utilise Rydoo pour numériser mes reçus chaque fois que je les reçois et, lorsque c'est le temps de la comptabilité, je peux simplement exporter toutes ces dépenses de Rydoo vers FreeAgent.

Je déteste vraiment la paperasse, alors je me suis mis à la recherche de bonnes solutions dès que je me suis lancé comme travailleur autonome, et Rydoo m'aide beaucoup à atteindre mon objectif le bureau zéro papier.

Et sur une note intéressante, Rydoo est établi en Belgique où je suis né et où j'ai vécu pendant plus de 16 ans, et FreeAgent est situé à Édimbourg d'où ma famille est originaire, alors je devais être prédestiné à travailler avec ces belles entreprises !

Derniers articles

Rydoo

Pourquoi les éditeurs de logiciels devraient-ils repenser la gestion de leurs dépenses ?

En 2011, Marc Andreessen fut le premier à affirmer pour le Wall Street Journal que les logiciels allaient conquérir le monde. Aujourd’hui, c’est bien le cas : de nombreuses entreprises technologiques ralentissent leurs développements de logiciels, alors que de nombreuses startups se créent et sont financées quotidiennement sous le modèle SaaS. Même les entreprises les plus connues pour leurs produits ‘hardware’ ajustent leur positionnement. Apple par exemple renforce ses services logiciels au détriment des ventes de iPhones.

2019-04-04
Partager
En savoir plus
Rydoo

Comment déployer Rydoo auprès de 460 000 collaborateurs ?

Avec plus de 460 000 employés et une présence dans 72 pays, Sodexo, leader des Services de Qualité de Vie et maison-mère de Rydoo, représentait un enjeu de taille pour l’éditeur de solution SaaS : implémenter sa plateforme et la déployer auprès d’un très grand compte. Grandir ensemble et apprendre les uns des autres façonnent le modèle “corp-up”. Quels ont été les difficultés rencontrées lors du déploiement ? Quels sont les résultats aujourd'hui ?

2019-01-23
Partager
En savoir plus
Rydoo

Une transformation digitale commence de l'intérieur

Koen Dierckx est Directeur Financier de Vanbreda Risk & Benefits depuis 2015. Afin de développer la stratégie de dématérialisation de l’entreprise, il a étudié les différents processus internes existants avec pour objectif principal de réduire les tâches à faible valeur ajoutée.

2019-01-09
Partager
En savoir plus
Rydoo

Rejoignez l’Insurtech : comment tirer profit de la technologie quand on est une compagnie d’assurance

Les compagnies d’assurances ne sont pas vraiment réputées pour être innovantes. Cependant il y a tout de même une raison à cela : ayant sous leurs responsabilités des bases de données sensibles et devant gérer des tonnes de processus critiques à la fois, elles se doivent d’être prudentes lorsqu’elles mettent en place de nouvelles manières de travailler.

2019-01-09
Partager
En savoir plus