>>> >> > >>

Solutions SaaS ou solutions logicielles traditionnelles ?

Les logiciels traditionnels vous coûtent les yeux de la tête : licences, maintenance, soutien, personnes embauchées pour que tout se déroule efficacement. Mais est-ce vraiment nécessaire ?

Bien sûr que non. Les logiciels traditionnels sont des dinosaures en voie d’extinction, qui sont graduellement remplacés par quelque chose de beaucoup plus rentable et facile à maintenir, et qui ne nécessite pas une équipe des TI en tout temps.

Le nom de cette solution ?

Le logiciel-service, communément appelé SaaS pour « Software as a Service » ; un outil qui coûte trois fois moins cher que les solutions logicielles traditionnelles tout en étant extensible, plus efficace et, franchement, bien moins prise de tête pour vous et votre compagnie.

Mais comment les solutions SaaS se comparent-elles à l’approche traditionnelle qui disparaît progressivement aujourd’hui, et pourquoi devez-vous considérer d’adopter ce changement ?

SaaS, PaaS et IaaS – Qui utilise quoi et pourquoi

Le logiciel-service (SaaS) permet au client d’accéder aux applications dont il a besoin pour ses activités quotidiennes en utilisant uniquement un navigateur Web. Les téléchargements et les installations ne sont pas requis. Le SaaS remplace le logiciel sur site et élimine les coûts associés à la maintenance et au soutien.

Les fournisseurs SaaS commencent également à se concentrer sur l’aspect service. Étant donné que les clients tentent de sous-traiter la plupart des tâches administratives essentielles non associées aux outils, le SaaS devient de plus en plus un logiciel avec service. Et puisque la gestion des dépenses est un bon exemple de processus d’entreprise non essentiel augmentant les coûts d’affaires, nous sommes très heureux, chez Rydoo, de vous offrir ce type des processus de gestion comme avantage supplémentaire pour vos clients. Rydoo, Google Apps et Salesforce ne sont que quelques exemples de modèles SaaS réussis.

La plateforme-service, communément appelée PaaS pour « Platform as a Service », est orientée vers le développement des applications : les utilisateurs finaux sont principalement des développeurs de logiciels et d’applications. La PaaS permet aux clients de créer des applications en utilisant des logiciels médiateurs (des composants intégrés dans la PaaS), un peu comme vous utiliseriez Excel pour créer des macros. La PaaS augmente la productivité et réduit le temps de mise en marché d’une application. Apprenda, Google App Engine et Windows Azure sont tous des modèles PaaS.

L’infrastructure-service, communément appelée IaaS pour « Infrastructure as a Service », est utile lorsque vous devez décupler la capacité de votre centre de données pendant une certaine période. Vous épargnez ainsi les coûts liés au matériel et vous pouvez gérer et suivre les infrastructures du centre de données à distance. C’est notamment le cas avec Cisco Metapod et Amazon Web Services.

Les avantages de solutions logicielles dans le nuage

Les solutions SaaS ont un net avantage lorsqu’on les compare aux solutions logicielles traditionnelles, et ce, dans presque tous les domaines importants pour une entreprise.

  • Aspect financier

En moyenne, vous paierez trois fois moins cher pour une licence SaaS. Les solutions perpétuelles sur site nécessitent que vous payiez à l’avance et sont généralement des forfaits tout compris. Bien qu’il soit possible de « louer » certains logiciels ou de s’y abonner pour un certain temps, ceux-ci sont encore très peu nombreux.

Avec les solutions SaaS, vous décidez quand et combien vous payez : il y a des plans d’adhésion mensuels, trimestriels et annuels pour la plupart des solutions SaaS, et les fournisseurs offrent généralement des rabais selon le nombre d’utilisateurs et la durée de la période pour laquelle vous adhérez.

  • Hébergement

Lorsque vous investissez dans un système sur site, préparez-vous à exploser votre budget, car beaucoup de choses sont susceptibles de survenir. Par exemple, lorsque votre matériel informatique ne sera plus à jour, vous devrez en acheter du nouveau. Ou bien vos serveurs ne seront plus capables de fournir et vous devrez injecter de l’argent dans cela également.

Bref, tous ces coûts s’additionnent et deviennent beaucoup plus élevés que ce que vous aviez planifié au départ.

En revanche, tout ce dont vous avez besoin pour faire fonctionner une solution SaaS est un ordinateur avec accès Internet. Et puisque tout est hébergé à distance par le fournisseur, vous n’aurez pas à investir dans quoi que ce soit pour que tout soit fonctionnel.

  • Sécurité, sauvegarde et mises à jour

Si vous avez une solution sur site, vous vous trouvez sérieusement à l’extrême limite. La sécurité que vous avez est celle que vous avez vous-même implémentée – ni plus ni moins. Des sauvegardes ? Oubliez-les si vous ne les faites pas régulièrement. Des mises à jour ? À vous de payer. Parfois, une nouvelle version du logiciel sera déployée et vous pourriez avoir la chance de l’obtenir gratuitement. Mais la plupart du temps, vous devez être prêt à sortir de l’argent pour les mises à jour.

Avec les solutions SaaS, vous êtes assez bien couvert lorsqu’il est question de sécurité et de mises à jour, et ces dernières sont toujours incrémentielles afin de veiller à ce que les périodes d’arrêt soient réduites au minimum.

Les sauvegardes peuvent être incluses dans le forfait, mais cela dépend du fournisseur. Assurez-vous de vérifier ce qui est sauvegardé et à quelle fréquence.

  • Frais de personnel

Les frais de personnel sont l’une des principales raisons pour laquelle de plus en plus de compagnies optent pour une solution SaaS. Grâce à celle-ci, les coûts de maintenance, de configuration et de mises à jour sont transférés au fournisseur.

Cependant, lorsque vous utilisez des solutions logicielles sur site, vous devez avoir une équipe des TI pour tout gérer : configuration initiale, système de maintenance, gestion de crise, etc. Parfois, ces personnes travailleront des heures supplémentaires pour veiller à ce que les systèmes redeviennent fonctionnels le plus tôt possible, ce qui représente un autre coût que vous devez absorber.

Avec le SaaS, vous aurez probablement une personne responsable des sauvegardes informatiques ainsi que des résolutions de problème et autres tâches de base. Et c’est tout.

Sécurité dans le nuage et confidentialité

Nous l’avons brièvement mentionné, mais puisque c’est une préoccupation majeure pour les entreprises, elle mérite une analyse en profondeur. Si vous vous demandez si l’informatique en nuage (et, par extension, le SaaS) est sécuritaire, la réponse est : cela dépend, mais ce n’est pas plus risqué que les solutions sur site !

Cela dépend d’une myriade de choses allant du fournisseur que vous utilisez à la façon dont vous gérez l’infonuagique de votre côté. Le nuage est très vulnérable aux attaques, et différents fournisseurs de services ont été attaqués par le passé, dont l’important fournisseur Zendesk qui n’a pas été épargné.

Lorsqu’il est question de piratage de données, les fournisseurs font tout ce qui est en leur pouvoir pour prévenir ces cyberattaques, et l’architecture de sécurité infonuagique implémente des mesures qui se situent, en gros, dans l’une des catégories suivantes :

  • Mesures de dissuasion (l’équivalent d’une clôture) : Un avertissement signale aux intrus qu’ils seront sévèrement punis.
  • Mesures de prévention : Des mesures de contrôle qui réduisent considérablement les probabilités d’une attaque, bien qu’elles ne les éliminent pas entièrement.
  • Mesures de détection : Des contrôles généraux qui détectent les intrusions et déclenchent des mesures préventives et correctives.
  • Mesures de correction : Des mesures de contrôle déclenchées après qu’une brèche ait été détectée. Elles limitent les dégâts et suivent les incidents à la trace.

Bien que les incidents ne soient pas rares, la plupart des spécialistes s’entendent pour dire que même un nuage public pourrait être plus sécuritaire qu’un centre de données interne d’une compagnie – cela dépend d’à quel point vous êtes engagé à protéger vos données.

Plus de 500 compagnies « Global 1000 » utilisent des services en nuage aujourd’hui. Elles ont réalisé que les gains l’emportent largement sur les risques.

En tant que compagnie, il y a des choses que vous pouvez (et devriez !) faire afin de veiller à ce que vos données soient protégées. Avant même de commencer, vous voulez vous assurer que vous possédez vos données. Chez Rydoo, nous gérons vos systèmes, mais vos données demeurent les vôtres ; nous n’y accédons pas et nous n’avons aucune raison de le faire. La plupart des fournisseurs de SaaS dans le nuage comprennent qu’il s’agit d’une préoccupation majeure de plusieurs entreprises, et feront preuve de la même courtoisie pour s’assurer que vous demeurez le seul propriétaire de vos données. Mais vous voudrez tout de même vous en assurer.

D’autres choses que vous pouvez faire :

  1. Assurez-vous d’utiliser un fournisseur de confiance. Les fournisseurs de services de qualité n’auront aucun problème à partager une liste d’utilisateurs que vous pouvez consulter pour vérifier si le service est fiable et digne de confiance.
  2. Assurez-vous que votre fournisseur possède les certifications appropriées. Cela vient confirmer s’il suit les meilleures pratiques de l’industrie ou non. Les bons fournisseurs possèdent au moins plusieurs certificats émis par des tiers pertinents.
  3. Conservez uniquement les données nécessaires dans le nuage. Si elles ne sont pas requises pour des applications tierces, stockez-les à l’interne. Les renseignements exclusifs devraient être conservés de façon particulièrement sécuritaire.
  4. Utilisez des logiciels de sécurité. Ce n’est pas parce que le fournisseur offre certaines mesures de sécurité que vous devriez être négligent dans ce domaine. Assurez-vous que tous vos appareils sont dotés de logiciels antivirus, et que vos employés savent comment protéger leur accès.
  5. Vérifiez régulièrement vos mesures de sécurité. Le fournisseur vous donnera une mise à jour régulière des mesures de sécurité, ainsi des informations de vérification qu’elles détiennent. Cela dit, vous voudrez tout de même embaucher un tiers fiable pour vérifier les choses de votre côté.

Derniers articles

Rydoo

Comment Ivalis a réussi à réduire son temps de remboursement des frais professionnels de 3 jours

Les magasins ne ressemblent plus à ce qu'ils étaient il y a 15 ans car des technologies telles que la RFID (radio-identification), la géolocalisation ou les étiquettes électroniques ont transformé le secteur de la vente au détail. Avec plus de 13 000 magasins et entrepôts utilisant leurs produits et services, Ivalis est l'un des leaders mondiaux dans la gestion  d'inventaires. Depuis sa création en 1991, ses opérations se sont développées de façon significative ; la société, basée en France, dispose désormais de 11 filiales et 50 bureaux à travers le monde — ce qui signifie qu'elle doit gérer un nombre croissant d'employés. Nous avons échangé avec Philippe Kempf, Contrôleur de Gestion du groupe Ivalis, de leur approche, comment ils s’assurent en permanence que les outils déployés sont efficaces et pourquoi ils ont fait le choix de Rydoo pour la gestion de leurs dépenses.

2019-06-03
Partager
En savoir plus
Rydoo

Pourquoi les éditeurs de logiciels devraient-ils repenser la gestion de leurs dépenses ?

En 2011, Marc Andreessen fut le premier à affirmer pour le Wall Street Journal que les logiciels allaient conquérir le monde. Aujourd’hui, c’est bien le cas : de nombreuses entreprises technologiques ralentissent leurs développements de logiciels, alors que de nombreuses startups se créent et sont financées quotidiennement sous le modèle SaaS. Même les entreprises les plus connues pour leurs produits ‘hardware’ ajustent leur positionnement. Apple par exemple renforce ses services logiciels au détriment des ventes de iPhones.

2019-04-04
Partager
En savoir plus
Rydoo

Comment déployer Rydoo auprès de 460 000 collaborateurs ?

Avec plus de 460 000 employés et une présence dans 72 pays, Sodexo, leader des Services de Qualité de Vie et maison-mère de Rydoo, représentait un enjeu de taille pour l’éditeur de solution SaaS : implémenter sa plateforme et la déployer auprès d’un très grand compte. Grandir ensemble et apprendre les uns des autres façonnent le modèle “corp-up”. Quels ont été les difficultés rencontrées lors du déploiement ? Quels sont les résultats aujourd'hui ?

2019-01-23
Partager
En savoir plus
Rydoo

Une transformation digitale commence de l'intérieur

Koen Dierckx est Directeur Financier de Vanbreda Risk & Benefits depuis 2015. Afin de développer la stratégie de dématérialisation de l’entreprise, il a étudié les différents processus internes existants avec pour objectif principal de réduire les tâches à faible valeur ajoutée.

2019-01-09
Partager
En savoir plus